120 – Liban : 40 ans d’échecs et d’espoirs

IMG_0970AUTOMNE 2015

Liban 1975-2015
40 ans d’échecs et d’espoirs
Dossier coordonné par Lina Zakhour 
Au sommaire :

L’ÉDITORIAL d’Antoine Sfeir : Ils puent !  Lire sur son blog
LE DESSIN de Paul Avoine : Le diable et le Liban

DOSSIER : Et si un pays, des hommes, des femmes, et des religions faisaient sens… Lina Zakhour 

Contexte unificateur reliant des êtres humains de religions différentes, le Liban, via la symbolique de l’État rassembleur, a pour ambition de produire une même intelligibilité globale, à partir d’une diversité a priori discordante. Or, ce qui est donné à comprendre dans ce pays, ce sont les propositions, ou les modes possibles d’être au monde, qu’il ouvre.

POLITIQUE : L’État de droit : principal vaincu, Ziad Baroud
Face à la vacance institutionnelle, il s’agit d’offrir des initiatives et des alternatives de nature à combler le vide et porteuses d’un programme, d’un plan d’action, d’une vision… Si la société civile se positionne comme un incontournable partenaire, toute révision du système ne pourrait néanmoins s’opérer qu’à travers une assemblée véritablement représentative, et requérant par conséquent une loi électorale capable de véhiculer cette fin à bon escient.
INSTITUTIONS : Constitution, une nouvelle donne ? Antoine Kheir
« La constitution n’est pas le problème et sa révision ne résoudra pas le problème ». Un gouvernement collégial avec une minorité de blocage, sans beaucoup de possibilités de bien gouverner, la perte par l’État de son monopole de la contrainte et l’impossibilité d’élire un président de la République, après de longs mois de vacance de la magistrature suprême : autant d’éléments dont les retombées risquent de devenir de plus en plus dangereuses, créant ainsi de nouvelles hypothèses de travail qui viendraient à modifier le régime.

OPINION : Une guerre qui ne s’achève pas, Nadim Gemayel

Face à un conflit de civilisation qui s’accroît dans un monde hostile et perturbé par le rapport au religieux, parler d’un Liban-message peut paraître naïf et illusoire. À l’heure où cette ambition d’un véritable « vivre ensemble » devient de plus en plus aléatoire, les nouvelles générations doivent renouveler leur approche à l’État et comprendre le rapport intercommunautaire comme un espace dans lequel la culture commune ne peut se passer de la culture librement exprimée de chacun.

SOCIÉTÉ : Le Liban est-il une nation ? Mahmoud Berri
Force est de constater que les mécanismes s’opposant à l’adhésion du citoyen à l’État libanais sont contenus dans les fondements mêmes du régime politique. Au Moyen-Orient sont revenus en force instabilité, conflits et transferts de populations, qui pourraient signifier une nouvelle question d’Orient, un siècle après le déclin de l’Empire ottoman. Hâtivement nommé « printemps arabe », ce bouleversement n’est-il pas plutôt un automne et le Liban emporté par la tempête qui secoue la région, modifie les frontières et renverse des régimes ?

COMMUNAUTÉS : Tripoli, dépasser les clivages confessionnels, Misbah El Ahdab 
Le contexte actuel est venu secouer l’édifice libanais, construit par la cohabitation de dix-huit communautés religieuses, en exacerbant d’anciens conflits et rivalités confessionnels. Au vu de l’actualité régionale, il convient néanmoins de considérer cette étape comme une opportunité historique qui pourrait permettre de gagner le pari d’une nouvelle identité libanaise. À ce titre, nous commettrions une grande erreur en isolant Tripoli, ville du nord du Liban, ainsi que les autres régions à prédominance sunnite, du reste du pays.

SOCIÉTÉ : Une corruption florissante, Carole Al Sharabati et Rabih El Chaer
Malgré différentes tentatives de réformes, le Liban n’a fait que reculer sur l’échelle de la corruption. Les auteurs tentent d’une part de cerner les causes de ce fléau et le rôle que peut jouer la société civile pour le combattre, et d’autre part d’appréhender Sakker El Dekkene, une ONG qui en a fait son combat, et ce qui différencie son approche.

ASSOCIATION : Offre-Joie, les petites gouttes font les grandes rivières, Melhem Khalaf

ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR : L’USJ a 140 ans, entretien avec Salim Daccache, s. j.

Le recteur de l’Université Saint-Joseph confie sa vision d’une université à l’image du pays, de sa mission dans le monde arabe et de son rapport à la francophonie. Creuset unificateur pour des étudiants appartenant à une mosaïque de confessions, comment leur inculque-t-elle les valeurs humanistes, les concepts de démocratie et de liberté, le sens d’appartenance citoyenne, pour empêcher cette nouvelle génération de reproduire les mêmes schémas que ses aînés ?

TÉMOIGNAGE : Manifestations, qui se révolte et pourquoi ? Marwan Maalouf

L’un des membres du collectif « Vous puez ! » revient sur les manifestations de la société civile qui secouent le Liban depuis le mois d’août 2015 et les premiers résultats obtenus par une pression populaire indépendante des partis politiques.

            ÉGALEMENT DANS CE NUMÉRO… 

GÉOPOLITIQUE : L’eau dans les crises politiques moyen-orientales, François Boëdec, s.j. 
Au cœur des conflits qui se déroulent au Proche-Orient, le partage de l’eau se révèle un enjeu majeur. Si, de la vallée du Nil à celle de l’Euphrate en passant par le Jourdain, la situation de pénurie demeure un prétexte à la confrontation, la guerre annoncée dépend de la volonté de paix dans la région. Une tension politique régionale retombée, des accords bilatéraux et une meilleure gestion de l’eau contribueraient à éloigner le spectre d’un affrontement.

COOPÉRATION : À la recherche d’une Méditerranée perdue, Rémy Darras

On se souvient des espoirs suscités par le lancement de l’Union pour la Méditerranée en 2008, processus assez vite tombé en déliquescence à cause de sa structure hiérarchisée, éloignée des besoins des populations, et en mort clinique à la suite des immenses bouleversements qui auront secoué la région. Pourtant les problématiques de développement économique et le dialogue politique s’avèrent de plus en plus nécessaires au moment où des centaines de milliers de migrants fuient la barbarie et la misère. Sur quelles bases refonder alors la coopération euro-méditerranéenne ?

ENTRETIEN : Michel Vauzelle, « Quel avenir pour la jeunesse en Méditerranée ? »

LECTURES, Elie Ziadé et Marie-José Sfeir

  • Iran-Israël: une guerre technologique, de Sarah Perez
  • L’islam, un ennemi idéal (Blaming Islam), de John R. Bowen
  • Jihad Academy, de Nicolas Hénin
Advertisements

3 réflexions au sujet de « 120 – Liban : 40 ans d’échecs et d’espoirs »

Laisser un commentaire (Tous les commentaires sont lus par un modérateur avant leur publication. Votre adresse e-mail ne sera pas visible)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s