Auteurs – A

ABAZA, Mona : Professeur de sociologie à l’université américaine du Caire. Ses dernières publications incluent Twentieth Century Egyptian Art: The Private Collection of Sherwet Shafei, Le Caire, AUC Press, 2011, et The Changing Consumer Culture of Modern Egypt, Cairo’s Urban Reshaping, Leiden-Le Caire, Brill-AUC Press, 2006. (reportage photo)

ABDEL FATAH, Nabil : Juriste, chercheur en science politique, il dirige le Centre d’études sociologiques et historiques d’Al-Ahrâm, au Caire, et est rédacteur en chef des collections du Centre d’études politiques et stratégiques d’Al-Ahrâm. Il a publié de nombreux ouvrages sur les rapports entre l’État et les institutions religieuses, les courants de l’islam politique, le communautarisme égyptien, ainsi que des analyses de géopolitique moyen-orientale. (n° 108)

ABIDI, Hasni : Politologue et spécialiste du monde arabe, il est directeur du Centre d’études et de recherches sur le monde arabe et méditerranéen (CERMAM) à Genève. Ses travaux portent sur l’évolution politique au Proche-Orient et au Maghreb. Sa dernière publication en 2012 : Le Monde arabe: quel avenir pour l’armée et les islamistes. (n° 96)

ABIS, Sébastien : Administrateur au Secrétariat général du Centre international des hautes études agronomiques méditerranéennes (CIHEAM). (n° 91)

ACLIMANDOS, Tewfik : Chercheur associé au Collège de France, Paris et consultant à l’Arab Reform Initiative, est spécialiste de l’histoire égyptienne contemporaine, et en particulier de la période nassérienne. Ses publications récentes portent sur l’armée, la réforme des services de la police égyptienne, les Frères musulmans et la politique étrangère de l’Égypte.  (coordinateur du n° 108n° 109)

ABOU DIAB, Khattar : Politologue, spécialiste de l’islam et du Moyen-Orient, est enseignant à l’Université de Paris-Sud. (n°97)

ADLER, Alexandre : Normalien, agrégé d’histoire, il est journaliste, écrivain, professeur pour l’enseignement militaire supérieur détaché au ministère de la Défense et directeur scientifique de la chaire de géopolitique de l’Université Paris-Dauphine. (n° 81)

AKOURI, Mouna A. : Traductrice indépendante, elle a notamment écrit dans la revue Égypte-Monde arabe éditée par le CEDEJ au Caire et a consacré deux ans à l’étude de l’œuvre de Gamal Al-Banna. (n°125)

AL-ATRACHE, Talal : Arrière-petit-fils de Sultan Al-Atrache, le chef de la Grande révolte syrienne, c’est un journaliste spécialiste de la Syrie, auteur avec Richard Labévière de Quand la Syrie s’éveillera (Librairie Académique Perrin, 2011). (n° 116)

AL-BANNA, Gamal (1920-2013) : Théologien, jurisconsulte égyptien et militant syndicaliste, auteur de nombreux traités sur le sujet, et se réclamant de la théologie de la liberté. Jeune frère de Hassan Al Banna (1905-1949), le fondateur des Frères musulmans, il s’est très tôt radicalement démarqué de ce mouvement par une vision progressiste de l’islam, la préconisation d’un retour à l’interprétation personnelle du Coran et une réflexion élaborée qui replace au centre de la foi l’alliance entre révélation et raison. Outre de nombreux articles de fond, il a notamment publié Une nouvelle démocratie (1946), Les mouvements islamiques contemporains (1978), Lettre aux prédications islamistes (1991), Foi, Loi et discours coranique (1996), La stratégie de l’appel islamique au XXIe siècle (2000) et L’islam, la liberté, la laïcité (L’Harmattan, 2013). (n°125)

ALLAO, Nabil : Directeur de l’Opéra de Damas. (n° 117)

ALMARACHE, Kamel : Titulaire d’un magistère de l’Université d’Exeter et d’un doctorat de l’Université de Limoges, il a été doyen de la faculté d’économie et de sciences politiques à Gharyan et de l’Université Nasser à Tripoli et Ancien. Il a également été ambassadeur de Libye à Djibouti de 1993 à 2000 puis journaliste de l’Agence de presse libyenne à Paris de 2001 à 2012. (n° 111)

ALSHARABATI, Carole : Actuellement directrice de l’Institut de Sciences politiques à l’Université Saint-Joseph de Beyrouth, elle est également vice-présidente de l’ONG Sakker El Dekkene et conseillère auprès du secteur public dans le domaine de la réforme de la police. Elle est co-auteur de Power Transitions : Strategies for the 21st Century avec Kenneth Organski et al (Seven Bridges Press). (n° 120)

ANGLES, Gisèle : Directrice du cycle 3 à l’école primaire du lycée Verdun à Beyrouth, Liban. (n°103)

AOUARDJI, Hadjar : Docteur de l’Institut d’études politiques de Paris, elle est l’auteur d’une thèse de relations internationales intitulée : « L’antiaméricanisme social : cas de l’Égypte, de la Jordanie et de l’Arabie séoudite ». Son dernier ouvrage paru est : Chroniques égyptiennes 2007, publié en collaboration avec Hélène Legeay. (Coordinatrice du n° 107)

ARFI, Jonathan : Ancien président de l’UEJF (Union des étudiants juifs de France), co-auteur de Le Sionisme expliqué à mes potes. (Interviewé dans le n° 81)

ARIF, Dipa : Sino-indonésien, arrivé en France en 1997, il travaille aujourd’hui aux Missions étrangères de Paris. (n° 92)

ASSOULINE, Charles : Premier adjoint au maire de Créteil (Val-de-Marne), il est président du groupe-pays Israël de Cités Unies France. (n° 81)

ATLAN, Gaëlle : Journaliste, diplômée de l’Institut français de presse et d’une maîtrise d’histoire à la Sorbonne, ayant collaboré avec plusieurs chaînes d’information et journaux, elle participe aujourd’hui à l’émission Revu & Corrigé. Elle est l’auteur d’une mémoire intitulé L’Echo du sinonisme en Algérie et au Maroc à travers la presse juive locale entre 1945 et 1948. (Coordinatrice du n° 81)

AVOINE, Paul : Dessinateur et scénariste d’humour, il a collaboré à de nombreux organes de la presse quotidienne (Libération, le Figaro, Le Monde) et hebdomadaire (Paris-Match, Le Nouvel Observateur, Le Point, L’Express).

AVON, Dominique : Professeur d’histoire contemporaine à l’Université du Maine (France) et enseignant à Sciences Po. Membre du CERHIO, spécialisé dans l’étude comparée des religions au XXe siècle, il est l’auteur d’un ouvrage sur le Hezbollah. (n° 108)

AYEB, Habib : Géographe, maître de conférence à l’Université Paris VIII et chercheur au Social Research Center de l’Université américaine du Caire. Ses dernières publications comprennent « Social and Political Geography of the Tunisian Revolution: the Alfa Grass Revolution », Review of African Political Economy, et La crise de la société rurale en Égypte ; la fin du fellah ? (Karthala, 2010). Il a également réalisé avec Nadia Kamel un documentaire de 49 mn, intitulé Green Mirages, Tunis-Le Caire 2011. (Entrevue dans le n° 107). 

Publicités