Les Clés du Moyen-Orient – 23/01/19

clés moDécryptage de l’actualité au Moyen-Orient

Par Pierre Ramond

Le numéro 132 des Cahiers de l’Orient, intitulé « Iran-Arabie saoudite – les meilleurs ennemis », paru en décembre 2018 et coordonné par Michel Makinsky, revient en sept articles à la fois développés et synthétiques sur la rivalité qui existe aujourd’hui entre les deux puissances régionales, en présentant les points de vue politique des deux parties, en expliquant la complexité de leur situation économique, et en proposant deux analyses originales de la nature du nationalisme iranien et des conséquences néfastes du blocus du Qatar pour l’Arabie saoudite, qui l’avait pourtant orchestré.

Avant d’exposer le contenu de la revue, il nous faut rappeler, comme le fait Marie-José Sfeir dans son avant-propos, que son père, fondateur de la revue des Cahiers de l’Orient, et qui avait initié ce 132ème numéro, Antoine Sfeir, est décédé durant sa rédaction, à l’âge de 70 ans.

Articles de cadrage géopolitique (p. 7-133)

Lire la suite

Publicités

132 – Iran-Arabie séoudite, les meilleurs ennemis

CDO Couv photoNuméro spécial 240 pages.

Commander – S’abonnerVersion numérique 

En librairies le 12 décembre

Ce numéro, enrichi par les récents développements de l’actualité, est, vous le savez, tristement particulier: initié par le fondateur et directeur de cette revue, Antoine Sfeir, c’est après sa disparition qu’il a été terminé et paraîtra malgré tout, avec un retard que vous comprendrez.

Comment rendre hommage à un tel homme, qui a marqué des générations de chercheurs, d’étudiants, de lecteurs et d’auditeurs par l’étendue de ses connaissances, la clarté de ses observations et la chaleur de ses entretiens ? Lire la suite

Que reste-t-il des États-Unis au Moyen-Orient ?

no 104 (hiver 2011)

Coordonné par Boris Eisenbaum

 Acheter

« En regardant la carte de Peters publiée dans ce numéro, on ne peut qu’être effrayé par l’éclatement du Proche et Moyen-Orient auquel se réfèrent les auteurs de ce document. Mais on comprend mieux alors la mort des États-nations à laquelle on assiste depuis le fractionnement de l’Irak en un pays fédéral, la partition du terrain devenue une réalité incontournable, les menaces qui pèsent sur la Syrie aujourd’hui. Cette carte explique également les risques d’affrontement entre tribus et régions en Libye ou au Yémen, où sévit depuis plusieurs mois une guerre civile qui ne dit pas son nom.  » (Extrait de l’éditorial d’Antoine Sfeir)  Lire plus