132 – Iran-Arabie séoudite, les meilleurs ennemis

CDO Couv photoDÉJÀ DISPONIBLE !

Numéro spécial 240 pages.

Commander – S’abonnerVersion numérique 

En librairies le 12 décembre

Ce numéro, enrichi par les récents développements de l’actualité, est, vous le savez, tristement particulier: initié par le fondateur et directeur de cette revue, Antoine Sfeir, c’est après sa disparition qu’il a été terminé et paraîtra malgré tout, avec un retard que vous comprendrez.

Comment rendre hommage à un tel homme, qui a marqué des générations de chercheurs, d’étudiants, de lecteurs et d’auditeurs par l’étendue de ses connaissances, la clarté de ses observations et la chaleur de ses entretiens ? D’autres l’ont fait merveilleusement – grâce leur soit rendue… De notre part, il aurait apprécié la sobriété. Avant tout journaliste, depuis trente-trois ans il avait inlassablement consacré ses efforts à décrypter dans ces pages les conflits et les enjeux de cet « Orient compliqué », du Maroc à l’Asie centrale. Nombreux sont les auteurs qui y ont contribué au fil de ces 33 ans, chacun dans leur domaine d’expertise, dans le but de rendre plus intelligibles des questions toujours complexes.

Très nombreux aussi, vous, lecteurs, nous avez fidèlement suivis, pour mieux comprendre, apprendre, approfondir… C’est grâce à vous, à vos amis, à votre entourage, que ses Cahiers de l’Orient pourront continuer le chemin, dans le même esprit de transmission et d’indépendance. Car, plus que jamais, cette région exige à la fois discernement, analyse objective et mise en perspective.

Si vous nous encouragez, si vous nous soutenez, alors l’aventure se poursuivra ; et ainsi celui qui aimait se présenter comme un « scribouillard vulgarisateur » ne nous aura pas tout à fait quittés…

Merci à tous !

Au sommaire :

  • ÉDITORIAL : Les nuages s’accumulent sur le Golfe, Marie-José Sfeir
  • GÉOPOLITIQUE : Iran-Arabie séoudite : une (im)possible réconciliation?, Michel Makinsky
  • POLITIQUE : L’Arabie séoudite à l’aube au XXIe siècle : la fragilité d’un royaume dans une transition dynastique à haut risque, David Rigoulet-Roze
  • MONARCHIE : La spécificité dysfonctionnelle du système dynastique séoudien, David Rigoulet-Roze
  • ÉCONOMIE : Les défis économiques de l’Iran, Sarah Bazoobandi
  • La transition économique en Arabie séoudite : une dynamique nouvelle face à des contraintes multiples, Pascal Devaux
  • SOCIÉTÉ : En Iran, des revendications nationalistes à une « pluralité libre agissant », par Azadeh Kian

ÉGALEMENT DANS CE NUMÉRO…

Publicités

131 – Syrie : à chacun sa part

Couv.131 SYRIE
n° 131 – Été 2018
Acheter

S’abonner

En librairies

NOUVEAU ! Lire en ligne

 

Capture d_écran 2018-06-20 à 17.17.11

Au sommaire :  Lire la suite

111 Foi & Culture

CO 111 Foi

n°111 (été 2013)

FOI ET CULTURE, coordonné par

Abdennour Bidar

Acheter

S’abonner

En librairies

Au sommaire : Lire la suite

109 Révolutions arabes, suite sans fin…

CO 109

n°109 (printemps 2013)

Acheter

S’abonner

En librairies

 

Merci, Monsieur Morsi ! l’éditorial d’Antoine Sfeir, directeur de la rédaction

© Paul Avoine / Cahiers de l’Orient 2013
© Paul Avoine / Cahiers de l’Orient 2013

Le président égyptien  a réussi à faire passer la nouvelle Constitution, après un référendum qui a réuni moins de la moitié des électeurs égyptiens et qui a récolté 64% des suffrages exprimés. Tel sont les faits. Néanmoins, le chef de l’État égyptien ne sera jamais pharaon : il a divisé le pays en deux, mais il a surtout réussi à unifier une opposition éparse autour d’un slogan ; opposition qui, à défaut d’être laïque, était marquée par la volonté de séculariser la Constitution. Il a également fait connaître à l’intérieur Mohammed el Baradeï, prix Nobel de la paix et ancien directeur de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) et surtout redonné espoir à ceux qui avaient déclenché la révolution en Égypte, ces jeunes de moins de trente ans qui se sont réapproprié la rue en entamant l’acte II de la révolution.
Lire la suite